NainsFormations, le journal Danathorien par Kawok.

Le Menestrel d'Amakna, et le nainsformations qui change..

Added 9/3/2009

Salutations à tous,

Aujourd'hui, je vais vous parler de deux choses trés importante..

La premiére étant la création d'un forum qui à pour but de créer une communautée RP,
Le Menestrel D'Amakna

http://menestrel-damakna.forumactif.net

Si vous étes doué en RP ou alors que vous voudriez vous y initié, cette communautée est faite pour vous !
N'hésitez donc pas un instant à la découvrir !!

 

La seconde chose concerne le NainsFormations,
Je vous annonce officiellement DES changements titanesque concernant le journal.
Vous pourrez découvrir petit à petit les changements sur le Forum du Menestrel d'Amakna =)

Test'

Category : RP | Comments (0) | Write a comment |

'Living Death' Second Chapitre : 'La rencontre'

Added 5/3/2009

Chapitre 2 : La rencontre

Je courrai, vite, très vite afin d’empêcher le gardes de me rattraper, mais rien y fait, je n’étais pas assez rapide.
Le garde lança alors sa lance qui me transperça la jambe droite, j’étais à terre, immobile, et perdis connaissance en baignant dans une marre de mon propre sang.




A mon réveil, ma tête me faisait mal, je voyais trouble,  j’avais du mal à comprendre ou j’étais, et qu’est-ce que je faisais la, au milieu de tout ce qui semblait être des chaines, du sang, et des os brisés.

J’entendis une porte s’ouvrir, quelqu’un s’approcher,  j’eu juste le temps d’ouvrir les yeux pour me rendre compte que ce quelqu’un n’était autre qu’un garde, un garde de la prison Brakmarienne.

Il me plaça dans une sorte de brouette afin de me transporter.
Je m’amusai alors, pendant le trajet à compter le nombre d’os à terre… Deviendrai-je fou ?
J’en étais à plus de deux cent quand le garde me jeta contre le mur et se remit à m’attacher au mur.
Etonnement, je n’avais plus trop envie de continuer à compter les os sur le sol…

Après de longues minutes à attendre dans le froid, enchainé, bayonné, deux gardes arrivèrent avec une panoplie de dagues et de pinces.
Je pris peur, me secoua dans tout les sens n’espérant qu’une chose, que mes parents viennent me sauver…
L’un des gardes m’enfonça lentement une dague dans la jambe droite, au même endroit où la lance m’avait transpercé, c’était horrible.
L’autre se mit à me taper, me taper, encore et encore jusqu’à ce que je n’en puisse plus et que je tombe dans les pommes...

J’avais le droit à ce sordide rituel chaque jours, sans même savoir précisément pourquoi. Qu’avais-je donc fait pour mériter sa ?!
S’en était trop ! Je ne pouvais plus supporter cette humiliation ! Cela faisait plus de deux ans que j’étais dans cette prison, à me faire torturer, à voir des femmes se faire violer, des dizaines de fois, et se faire tuer ! Je devais faire quelque chose, et c’est ce que j’allais faire !

Comme tous les matins, l’un des gardes venaient me chercher dans ma cellule afin de m’emmener dans la salle des tortures.
Sur le chemin, j’eu le temps de prendre un os brisé…

J’étais la, à terre, en face de ce garde qui attendais qu’un autre lui rapporta le matériel de torture.

Il se retournas,
C’était une occasion à ne pas manquer.
Je courrai vers lui, le mis à terre et lui claqua la tête à terre, encore et encore, jusqu’à ce que mes mains touche le sol.
L’autre garde arriva, il me mit un coup de bâton dans la tête. Après les tortures que j’avais subit auparavant, ce n’est pas un coup de bâton qui m’arrêta.
Je me levai et lui enfonça l’os brisé dans la gorge.
Son sang coulé, je pris plaisir à voir cette couleur partout sur son corps !
Je pris ses clés et les mis dans ma poche.

Ils étaient tout deux à terre, morts…
Je les avais tués sauvagement… Sans aucun scrupule…
Mais… Que m’arrive t’il …

Je me mis à courir afin de partir de cette prison, quand soudain, j’entendis des cris...

Je ne pouvais pas continuer, il fallait que j’aille sauver cette personne…

Je fis demi-tour et voyais cette femme… Pendu… La gorge tranchée… Tout comme ma mère l’a était…
A côté d’elle, une jeune fille et son père probablement, tout deux encore conscient.
Sans leurs dire un mot, je m’empressai d’enlever leurs chaines et me mis à courir…
Ils me suivirent.

Nous étions en face de la sortie, avec sur les côtés deux gardes en armure.
Si nous voulions sortir d’ici vivant, il fallait les exécuter, et vite.

Nous nous mettions à courir tout les trois vers les gardes,
Le père de la jeune fille disparu et réapparut aussi tôt derrière l’un  d’eux,
Et lui arracha violement la trachée, du sang giclé de partout.
De peur, l’autre garde partit en courant…

Nous nous mettions à courir, nous aussi, afin de partir de cet enfer sur terre.

Sur le chemin, Doctos, le père d’Hyra, la jeune fille, m’invita à rejoindre leur communauté…



Après une journée de marche, nous voila dans un petit village.
Doctos et Hyra furent accueillit comme des héros.
Quand à moi, je m’effondrai au pied d’un arbre, et pris conscience de tout ce qu’il c’était passé...


Auteur: Test'
Co-Auteur: Mic-Mic

Category : RP | Comments (0) | Write a comment |

'Living Death' Chapitre Premier, 'le Commencement'

Added 28/2/2009

Chapitre 1 : Le commencement

MinckMinck...
C'est moi, enfin... Je crois... Quelques souvenirs, c'est tout ce qu'il me reste d'eux... Mes donneurs de vie, où comme vous les appelez vous, vos parents.
Je me souviens, tout jeune, mon père m'emmenai tout les jours allez chasser. C'était très drôle, nous ne ramenions pratiquement jamais de sanglier à maman, mais quelques tofus que l'on volaient à l'épicerie du coin pour faire croire que nous avions réussis à véritablement chasser.
Maman préparé de délicieux repas avec ce que nous lui donions. C'était tout les jours un régal.

Apres le diner, papa m'entrainai à me battre... au kanojedo, contre des épouvantails, certes, mais c'était toujours un plaisir pour moi de manipuler mon épée en Bois.
Nous rentrâmes à la maison vers 18h pour manger, me laver et me mettre au lit.

Mon lit avait la forme d'une épée, une immense razielle, ma mère me disait toujours qu'avec le temps c'est moi qui en porterais une.

Tous les jours c'était la même chose, nous étions tous heureux...

...Jusqu'a cette nuit...

J'étais dans mon lit en forme de Razielle blottis contre le Chacha que papa m'avait donné pour mon anniversaire.

J'entendis soudain un cri ! C'était Maman !
Je descendis de mon lit, pris la dague en dessous de mon matelas et la mise dans ma chaussure.
Papa me l'avait laissé au cas où il arrivé un jour un malheur.
Un deuxième cri ! Celui de papa !
Je ne savais que faire. Je sortis donc de ma chambre pour allez dans celle de mes parents, mais ils n'y étaient pas, du sang, trop de sang il y en avait partout !

Je courrai récupérer mon chacha pour m'enfuir de la maison. Mais derrière moi se trouver cette personne... Habillée tout en rouge et portant un casque de fer, je vis son insigne brakmarien, j'avais compris...
Il me ligota et me mis à genoux dans le grenier... Papa et maman y étais aussi... pendu... Tout deux pendu... Cette image... je ne l'oublierais jamais, papa était nue comme pour l'humilier avec des coups d'épée partout sur le corps... Maman elle était vivante et me regardait droit dans les yeux me faisant comprendre que je ne devais pas pleurer.

Un second garde arriva, grand, avec une cicatrice en forme d'aigle sur le main, armé d'une petite épée...
Il tira les cheveux de maman, et mis la lame sur sa gorge, je ne voulais pas regarder, mais l’un d’entre eux me tenait la tête pour que je vois le massacre...
Le garde se leva, tira les cheveux de ma maman et lui trancha la gorge... devant moi...

Du sang, encore du sang, trop de sang, je pris ma dague que j'avais caché dans ma chaussure et l'enfonça dans la gorge du garde me tenant, et je courrai... vite, très vite...

Mes parents... c'était tout ce que j’avais avant sa.

 

Auteur: Test'

Category : RP | Comments (1) | Write a comment |

"Le Vent D'Ougaran" Livre II

Added 4/2/2009

Il y a de cela bien longtemps, alors que je n'étais qu'un jeune énutrof et que j'habitais ici même avec mon père. La maison n'était pas aussi grande qu'aujourd'hui et nous venions tout juste de commencer l'élevage de Dragodinde. Mais alors qu'il était parti au marché, je décidai de faire un tour dans le Grenier et c'est alors que je tombai sur un livre, très vieux, plus vieux que Grand Pa'Pa' Enutrof ! Je l'ouvris et, à ma grande surprise je trouvai sur chaque page, un serment sous forme de chant que chacun de mes ancêtres avait formulé. Après plus de trois heures de lecture, je suis enfin tombé sur le serment de mon père :

 

Moi, Etérak Héliatrope

Jure sur ma tombe

Que si un jour il se présente à moi

J'indiquerais le chemin à l'élu

Le descendant des Dragons

Quelque soit le chemin

 

C'est alors que mon père est arrivé, et m'a expliqué notre devoir, celui de conduire l'élu vers son destin. Il y a maintenant presque 15 ans, je t'ai trouvé en haut de la montagne du Destin, le plus grand mont des montagnes des Koalaks. Je t'ai élevé comme un fils et je t'ai transmis tout ce que je savais mais aujourd'hui tu dois accomplir ton destin seul et fonder un nouveau royaume. Je dois t'emmener voir Aerorafale, le Dragon Celeste de l'air, du vent et de la tornade...

Yury stupéfait répondit: "Celui qui a crée le.....Dofus Emeraude !"; lui même, alors prépare tes bagages et en route !


Shiwana.

Edité et corrigé par Chiajink

Tags :
Category : RP | Comments (2) | Write a comment |

"Souvenirs rime avec Avenir"

Added 3/1/2009

Je suis rentrée tard aujourd'hui, la chasse au Tynril fut longue et fastidieuse mais je ressent encore un sentiment de réussite quand je repense à la difficulté que nous a posé ce monstre qui est en fait quatre monstres différents. N'ayant pas de maison de part mon esprit nomade et radin, je m'en vais prendre comme à mon habitude une chambre au Trool Endormis; le "Vieux", c'est le surnom du gérant, m'apporte du ragoût de rat d'égout dégoûtant. Je m'installe sur mon siège bien confortable près de la cheminée en marbre ou j'entame mon plat sans avoir la certitude de pouvoir le finir; je regarde par la fenêtre et aperçoit le vent glacial de cette saison de Nowel. Cela me fait penser que je n'ai pas eu beaucoup le temps de me rendre sur l'île du même nom pour arracher mes cadeaux aux monstres; mais ce n'est pas important dorénavant.

En regardant dans le fond de la flamme qui rempli mes yeux, je reviens en arrière et plus précisément en enfance ou lorsque j'ai commencer ma vie mortelle il y a 18 printemps. Ma mère adoptive s'occupait seule de moi et c'est la femme pour qui j'ai le plus de respect sur cette terre. Elle allait toujours à Bonta m'acheter des dagues de boisaille avec lesquelles je me suis tant amusée en les jetant dans les champs de Cania ou nous résidions. Il neigeait presque tous les hivers et lorsque j'avais environ 6 ans, ma mère m'amena voir le Père Nowel sur son île avec ma classe. C'était merveilleux : les Kipik, la neige et les copines. Après trois mois d'excursion,je revint donc chez moi, mais au loin, j'aperçus des flammes émanant de ma chaumière. Je courut de toutes mes forces et tomba à genoux devant cette maison enflammée qui était mienne. J'entendais ma mère pleurer au premier étage, je devait la sauver. Ce fut comme un déclic, le courage me vint et j'escaladais le mur de sa chambre mais alors que je vus la poutre central qui allait cédé sur elle, j'accélérais le pas mais au dernier moment ma mère me poussa dans le foin qui amortie ma chute et la maison s'écroula emportant ma mère et mes attaches à cette terre.

Durant près de 5 jours, j'errais sans but dans les plaines jusqu'aux Montagnes des Koalaks ou je perdis connaissance.A mon réveil, je me trouvait dans une auberge d'Amakna, laquelle me fournit encore aujourd'hui un foyer temporaire. Mon sauveur n'était autre qu'une dragodinde que j'ai appelé Ourah qui veux dire sauveur en Argo Bontarien. C'est donc depuis près de 12 ans que je n'ai plus d'attache particulière à ce monde mais cet nuit là restera gravé dans le fond de mon âme pour toujours. Si je vous raconte mon histoire, c'est pour vous montrer que les gens, les choses que l'on aime sont éphémères et qu'il faut dès maintenant les appréciér.

Bonne fêtes à vous!

Shiwana'

Tags :
Category : RP | Comments (3) | Write a comment |


| Contact author |